mardi 14 août 2012

Lecture recommandée

LES EXCENTRIQUES

Michel Dansel
ROBERT LAFFONT, "collection Bouquin" 828 pages, 30 €



"Un livre dédié «A ceux qui préfèrent avancer dans la marge plutôt que de stagner ou de reculer dans la norme ! (…) A tous les excentriques positifs, bâtisseurs d’utopies et de rêves insensés, porteurs de lumière en permanence en quête d’une Clé de vie». A ouvrir dans tous les sens, pour se promener, d’une rubrique à l’autre, dans l’ordre ou dans le désordre…"

Marie-Paule Caire
L'actualité du livre et du DVD


"Ce que prône Michel Dansel, dans cette sorte d'encyclopédie des marginaux fascinants, ce n'est pas le passage à l'acte qui abime l'humain mais celui qui provoque des avancées, suppose des hardiesses. Et qui, de ce fait, enrichit l'esprit de tous. Il aura du mal à convaincre que tous les excentriques qu'il cite est fait avancer l'humaine condition. De même qu'il aura du mal à convaincre que les "excentriques" anonymes dont il raconte les trajectoires aient vraiment existé ailleurs que dans sa propre imagination. Il n'empêche : la curiosité que manifeste ce travail est phénoménale. Il est vrai que Dansel est, lui-même, un sacré phénomène !"

Bruno Frappat
La Croix

"Que les "esprits fossilisés" et autres "pétochards" ne s'effraient pas de l'excentrique qui "s'applique à mettre un peu de levure dans la pâte du quotidien [et] rehausse la vie de tous les jours"...

Gilles Heuré
Télérama n° 3241

A la marge ou crève !
"OUF. L'excentrique Michel Dansel assouvit sa soif de bizarreries dans un livre réunissant celles de ses semblables, inventeurs d'une machine à peser les mots ou d'un indice pioufier…"

Michel Henri
Libération

vendredi 9 avril 2010

Le cri inéluctable de l'oiseau

Je parle trop. Je sais. Vous voudriez que je me taise ? D’accord. Mais, regardez-les ! regardez comme elles piaffent d’impatience, mes histoires ! comme elles sont pressées d’aller conquérir le Monde ! les prétentieuses ! Même si, tels les oiseaux ou les papillons migrateurs, certaines d’entre elles, risquent de périr ou de se perdre en route. Je ne peux plus les arrêter. Il faut que j’ouvre les portes. Même celles de secours. Que je libère les vannes. Regardez ! regardez-les ! ailes déployées ou ventre à terre comme elles se carapatent ! comme elles se précipitent à l’aventure si ce n’est à l’abordage…

samedi 31 octobre 2009

HOURVARI



Un roman d'amour et de passion sur fond de chasse à courre. Pour en savoir plus, cliquez sur le titre. Ceux qui l'ont lu, peuvent s'exprimer par les commentaires.